Rechercher

Naissance à la maison

Quoi de plus merveilleux que de commencer cette semaine internationnale des doulas par une naissance ?

Dimanche un petit d’homme est né dans la chaleur de son foyer et j’ai eu la chance d’être présente pour l’accueillir.


Être auprès des parents pendant une naissance c’est :

Tenir la main de la maman et lui faire sentir toute la confiance que l’on a en elle pour mettre au monde son petit.

Aider le papa à remplir la piscine d’accouchement avec des casseroles d’eau chaude parce que le cumulus est vide. Soutenir le papa dans la confiance en lui disant que sa simple présence et sa tendresse sont un appui et un cadeau pour sa compagne. Masser, masser, masser et encore masser la maman pendant le travail. Être là en présence quand tout à coup elle plonge ses yeux dans les vôtres pour trouver de la ressource. Lui apporter à boire, tenir sa paille. Veiller à la température et la pénombre dans la pièce, trouver des solutions quand le jour se lève et que la lumière vive entre dans la pièce. Lui chuchoter à l’oreille que ce qu’elle fait est parfait quand elle commence à douter. La câliner pour qu’elle profite des pauses qui lui sont offertes. La soutenir avec le papa quand, debout, elle a soudain envie de se mettre à croupie et pousser. Être émue aux larmes quand bébé vient au monde. Laisser les parents un temps dans leur bulle pour découvrir leur bébé et en profiter pour vider la piscine et préparer une assiette de fruits frais. Masser de nouveau la maman quand son placenta est prêt à sortir, veiller à ce qu’elle soit au chaud. Honorer ce placenta et respecter la demande des parents le concernant. Faire la vaisselle. Faire un câlin avec la sage-femme en présence, femme merveilleuse, pour célébrer notre chance d’avoir partagé ce moment. Changer les draps, ramasser les serviettes, lancer une machine.... Attendre que tout soit en ordre, que papa, maman et bébé soient bien installés et disposent de tout ce dont ils ont besoin. Caresser une dernière fois les chiens, puis s’éclipser doucement, fermer la porte et partir. S’assoir dans sa voiture après plusieurs heures d’un monde d’intensité, et prendre un temps pour réaliser combien on a de la chance de partager ces moments incroyables...

...et rentrer chez soi


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout